Les Pèlerins d'Yssel

Les Pèlerins d'Yssel

mardi 2 octobre 2012

Le dernier (?) combat de Moéva d'Arézar.

Bonjour à toutes et à tous !
Voici un petit extrait pour inaugurer ce blog. J'espère qu'il vous plaira et qu'il vous donnera envie de lire bien plus !

« La clameur des vainqueurs résonnait dans la passe, couvrant les derniers hurlements de combat et d’agonie. Mais la bataille n’était pas terminée. Certains Pillards Pourpres se réunirent pour un ultime acte de bravoure désespérée. Ils assaillirent Moéva de toute part, plantant leurs lance
s dans la chair de Démon-Gris, le fier étalon qui la portait. Le cheval ruait sauvagement pour écarter les ennemis, indifférent aux flèches et aux piques qui le faisaient ressembler à une pelote d’épingles. Il virevoltait sur ses sabots, projetant ses fers à tous les visages. Les tempes, les mâchoires, les épaules explosaient sous sa rage. Secouée, penchée sur l’encolure imbibée de sang, Moéva ne voyait plus rien. Accrochée d’une main à la rude crinière, son autre poing solidement ancré au manche de son épée, elle tailladait à l’aveuglette tout ce qui se dressait au bord de son regard souillé de cendres, de sang et de sueur. Vidé de son sang, Démon-Gris finit par s’écrouler dans la lumière rouge des brasiers. Les hampes des lances craquèrent sous son poids énorme. Comme il entrainait sa cavalière sur le sol, Moéva bondit in extremis de sa selle. Sortant sa dague de sa main gauche, elle tomba sur un pillard et lui ouvrit la gorge pendant que son corps amortissait sa chute. La guerrière eut à peine le temps de se dégager du cadavre que d’autres ennemis fondaient sur elle. Le souffle court, elle roula sur un tas de corps déchiquetés. Elle se releva sur un genou. Poussant un hurlement inhumain, quelqu’un vint s’empaler sur ses deux lames brandies… »

Les Pèlerins d’Yssel : tome 1, les Pécheurs, chapitre 7.

Si vous désirez en savoir plus sur le personnage de Moéva, suivez ce lien !

Merci pour votre lecture !
A très bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire